Dépeche toi, une rengaine bien connue !

Publié le par Association des Familles du Vésinet

Ça vous rappelle quelque chose ?
Je viens de finir d’animer une formation pour des ATSEM et nous avons beaucoup parlé du « dépêche-toi », omni présent à l’école maternelle. Et les TAP n’ont rien arrangé (il faut se dépêcher pour aller faire les activités, au lieu de faire tranquillement la sieste).

Ça commence a la maison :
« Dépêche-toi de te lever »
Au petit déjeuner « dépêche-toi de finir ta tartine »
Avant de partir à l’école « dépêche-toi de mettre tes chaussures »
Dépêche-toi de monter dans la voiture !
Dépêche-toi de descendre, je vais être en retard au travail.
Allez ! Mets vite tes chaussons.
Et après, on arrive stressé au travail et en quasi apnée…
Pour les enfants, ça continue (pour les adultes aussi parce qu’au boulot, tout est toujours urgent et aurait dû être fait hier).
A l’école : dépêche-toi de faire pipi (en maternelle, 6 toilettes pour 30 enfants qui se tortillent d’envie. Sauf dans les endroits révolutionnaires où on a décidé que les enfants pourraient aller aux toilettes quand ils ont envie).
Dépêche-toi de finir ton travail ou tu seras obligé de rester pendant la récréation.
Dépêchez-vous de vous mettre en rang.
Dépêchez-vous de vous laver les mains (non finalement, on n’a pas le temps de se laver les mains… tu veux faire pipi ? tu feras après. Tu n’avais qu’à y penser à la récré).
Dépêchez-vous de manger sinon vous n’aurez pas le temps de jouer dehors.
Et le soir : finis vite ton gouter pour aller faire tes devoirs.
Dépêche-toi de finir de manger
Dépêche-toi d’aller te laver les dents
Dépêche-toi d’aller te coucher !
Et vais-je oser le dire ? Oui ! « Dépêche-toi de dormir ! ». Les insomniaques apprécieront.

(article de Nathalie BOURSOLAS BOGREN, consultante en éducation).

Publié dans Autres associations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article