Dépêche toi (suite 1)

Publié le par Association des Familles du Vésinet

Bon, vous voyez le tableau ?
Du matin au soir, dès le plus jeune âge et même à la crèche, on n’arrête pas de se dépêcher et de presser les enfants.
Est-ce qu’on peut faire un arrêt sur image et se poser la question de l’effet que cela a sur nos enfants ?
Arrêt sur image : le matin quand il faut se préparer pour partir.

  • Dépêche-toi de te mettre tes chaussures et ton manteau, dit la mère (le père)
  • « zut, j’ai oublié un truc ». La mère (le père) court chercher le truc oublié.
  • « Mais c’est pas le moment de jouer ! Met tes chaussures ! Dépêche-toi ! »Arthur bouge à la vitesse d’un astronaute sorti dans l’hyper espace.
    Sa mère se saisit des chaussures, l’assoit brutalement et monte dans les tours. Sa pression artérielle crève le plafond.
    Vous voyez le tableau ?
    Autre version : la poule sans tête.
    Arthur se met à s’agiter, à se tromper de pied, n’arrive pas à enfiler la chaussure, se trompe de bras, ne trouve pas son bonnet….
    Et là aussi, ça soupire et ça s’énerve !

Publié dans Autres associations

Commenter cet article